Lettre ouverte Monsieur le maire, monsieur Ayache, qu’avez-vous fait de vos convictions ?

Monsieur le maire,
Monsieur Ayache,

Alors que vous êtes respectivement socialiste et divers droite, vous avez décidé de fusionner
vos listes pour le second tour des municipales, le 28 juin prochain.

Monsieur Ayache, vous avez tiré à boulets rouges pendant six mois sur le bilan du mandat
actuel. Dans votre tract de février, vous reprochiez notamment « la reprise à grande échelle
de l’urbanisation », « l’invasion de l’avenue Ambroise Croizat par des grandes surfaces
alimentaires » ou « la charge fiscale croissante ».

La manière d’agir vous déplaisait tout autant : « concertation hypocrite », « mise en place
imposée des PAV », « absence d’études sérieuses et d’améliorations sur les déplacements ».

Pourquoi vous rallier à ce maire que vous avez tant critiqué ? Qu’avez-vous fait de vos
convictions ?

Monsieur le maire, en tant que premier magistrat de la commune, vous avez porté pendant
six ans l’action municipale qui suscite les violentes attaques de monsieur Ayache.

Pourquoi lui ouvrir les portes de la mairie, ainsi qu’à cinq de ses colistiers, alors que vous les
savez farouchement opposés à votre action ? Qu’avez-vous fait de vos convictions ?

Une seule explication nous vient à l’esprit : vous avez décidé, monsieur le maire, de vous
accrocher à votre siège coûte que coûte ; vous avez décidé, monsieur Ayache, d’entrer au
conseil municipal par tous les moyens. Quitte à vous asseoir l’un comme l’autre sur vos
convictions.

Le Parti socialiste, dont vous êtes adhérent, monsieur le maire, depuis une trentaine
d’années ne s’y est pas trompé : il vous a retiré son investiture.

Si demain vous étiez élus à la mairie de Crolles, comment gérerez-vous la commune avec une
équipe aussi divisée ? Comment apporterez-vous des réponses cohérentes aux défis qui nous
attendent : urgence écologique, effritement du lien social, accompagnement des personnes
fragilisées par la crise ? Hier encore, vous et monsieur Ayache n’étiez d’accord sur rien.

Nous laissons les Crollois juger par eux-mêmes de cette alliance entre deux têtes de listes
qui ne partagent ni la même couleur politique, ni le même avis sur la conduite de la ville.

Pour notre part, nous porterons notre programme avec conviction, dans le respect des avis
exprimés par les Crollois lors de nos 20 réunions publiques, des échanges en porte à porte et
sur les marchés, et de nos enquêtes de mars et juin.

Nous restons fidèles à nos valeurs d’écologie, de solidarité et de participation.

L’équipe de Crolles 2020.